"ABUSE & NEGLECT: CHALLENGES FOR THERAPY, PREVENTION & JUSTICE"

 ESTD Conference Berne, Switzerland: November (8) 9 - 11, 2017



« Jeter un pont entre la thérapie, la prévention et la justice »

 

L’ESTD et ses conférences bisannuelles

La Société Européenne du Trauma et de la Dissociation (ESTD – European Society for Trauma and Dissociation) est une organisation de cliniciens et d’autres professionnels du domaine du traumatisme et de la dissociation. Un de ses objectifs principaux est d’accroître les connaissances sur le traumatisme, la dissociation et les troubles liés à la traumatisation chronique (voir les « missions » de l’ESTD).

Des conférences internationales ont lieu tous les deux ans, à chaque année paire jusqu’en 2016 (voir aussi www.estd2016.org sur la conférence d’Amsterdam aux Pays-Bas), et aux années impaires à partir de 2017.

La conférence 2017 de l’ESTD comprendra des présentations sur le trauma et la dissociation comme lors des conférences précédentes. Cependant, afin d’améliorer autant que possible la situation des victimes de violence et de négligence, nous considérons qu’il est important d’inviter des spécialistes d’autres domaines qui travaillent aussi dans le champ des violences sexuelles, de la négligence et de l’exploitation d’enfants et d’adultes.


Négligences et violences faites aux enfants : des défis pour la thérapie, la prévention et la justice

Malgré la prise de conscience croissante des effets négatifs dévastateurs et souvent de longue durée de la violence et de la négligence faites aux enfants ainsi que de la violence sexuelle faite aux adultes, la majorité des cas n’est pas rapportée à la police. De plus les cas rapportés n’atteignent souvent pas le stade du procès (LINK). Cela pose un sérieux problème pour la société en général, et pour la thérapie, la prévention et la justice en particulier.
Plusieurs raisons peuvent expliquer le faible de taux de plainte et de condamnation. Par exemple :

  • Les victimes craignent souvent de ne pas être cru(e)s et respecté(e)s par leurs proches, leurs thérapeutes, conseillers, par la police et/ou la justice, et ainsi elles préfèrent garder le silence.
  • Dans de nombreuses professions, y compris la psychothérapie et la justice, des mythes préjudiciables et de fausses informations sur la violence sexuelle vont à l’encontre de psychothérapies et d’investigations judiciaires répondant aux connaissances de pointe.
  • La durée des procédures judiciaires et l’épreuve que cela pose pour les victimes amènent à des taux élevés d’usure.
  • Le manque de preuves suffisantes et la difficulté à trouver ou identifier les auteurs d’agression rendent les condamnations difficiles et donc la prévention de futures victimes potentielles.
  • Parfois les victimes ne coopèrent pas assez avec les autorités d’investigation, ou ils/elles ne sont pas capables de collaborer de manière adéquate à cause de troubles mentaux, en particulier des syndromes de stress post-traumatiques (parfois complexes) causés par des événements traumatiques antérieurs.
  • Dans la pratique, les expériences des victimes de crimes ne dépendent pas seulement des lois et institutions en place, mais aussi des individus que ces victimes rencontrent à travers la thérapie, le conseil et la justice, et de la manière dont les spécialistes de ces domaines interagissent et collaborent entre eux.


Alors que la violence et la négligence posent un sérieux problème pour la psychothérapie, la prévention et la justice, les spécialistes des ces professions n’ont pas encore eu l’opportunité de se rencontrer et de discuter de ces thématiques lors de conférences internationales.

La violence et la négligence ne peuvent certes pas disparaître en un jour, mais il est essentiel qu’il y ait un engagement conjoint continu pour améliorer la justice et la psychothérapie des survivant(e)s de violence et faire avancer la prévention.


Jeter un pont entre la thérapie, la prévention et la justice


Nous invitons donc tous les professionnels et toutes les professionnelles – avocats, inspecteurs de police, spécialistes de la prévention, collaborateurs de centres de soutien et conseil aux victimes, thérapeutes, politiciens et d’autres - qui souhaitent améliorer la thérapie, la prévention et la justice dans le domaine de la violence et de la négligence faites aux enfants ainsi que de la violence sexuelle faite aux adultes, à se joindre à nous à la Conférence ESTD à Berne les 9-11 novembre 2017.

A bientôt à Berne en Suisse en novembre 2017 !

Le comité d’organisation de ESTD 2017.